mercredi 2 mars 2016

Dimanche 1er juillet 1990 : Saint-Quirin - Val-et-Châtillon.

Arrivés à 11h30 près de Saint-Quirin, Viviane et moi mangeons dans la camionnette.

A 14h, je continue mon parcours nord -sud au départ de Saint-Quirin.
Au-dessus du village, je grimpe jusqu'à la chapelle St Quirin, en lisière, dans la verdure. Puis je descends dans la vallée de la Sarre Blanche, empruntant sur quelques centaines de mètres le  GR 533 (sentier au rectangle vert).
Dans la vallée, je traverse la route départementale puis la Sarre Blanche et je poursuis sur un large chemin forestier en direction des ruines du château du Haut-Turquenstein. Je passe à proximité de ces ruines sans les apercevoir. Je rejoins le « chemin d'Allemagne », ancienne voie romaine qui fut frontière franco-allemande entre 1871 et 1919 et qui est actuellement la limite des départements de Moselle et de Meurthe-et-Moselle. Nous sommes aussi à la frontière linguistique entre les deux Lorraines, l'une germanophone au nord-est, l'autre francophone au sud-ouest.
J'arrive alors à l'ancienne M.F. du Gros-Chêne, belle maison isolée au milieu d'une clairière.
Pénétrant en Meurthe-et-Moselle, je descends, par une route forestière en face de la maison, vers le hameau de Saussenrupt. Traversant le ruisseau, je monte en direction sud-ouest pour atteindre la croix Collin, carrefour avec abri forestier où je rencontre à nouveau le GR 533. Suivant la route vers l'ouest, j'abandonne le GR, poursuis encore sur l'asphalte puis emprunte un sentier qui descend à Val-et-Châtillon, ancienne cité textile au pied des Vosges.
Je retrouve Viviane dans le village près de l'église à 17h30.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire