mercredi 2 mars 2016

Dimanche 2 juin 1991 : Ferme de Malgré-Moi - Dounoux.

Après avoir passé la soirée et la nuit dans la nature, sur une aire de pique-nique dans le bois d'Aydoilles, nous rejoignons la ferme de Malgré-Moi, à l'entrée d'Epinal.

A 9h40, je continue mon parcours.
De l'autre côté de la route, j'entre à nouveau dans la forêt d'Epinal. J'emprunte un chemin gréseux qui longe une clairière, puis je grimpe vers une crête. Au sommet, je contourne un champ de tir jusqu'à un croisement de chemins. Je traverse le champ de tir, rejoins des abris puis une clairière opérationnelle. [ En période de tir, ce sera un coin à éviter ! ] Je coupe une route en tranchée, rejoins une route forestière parallèle goudronnée qui descend en quelques kilomètres jusqu'à Epinal.
Une fois en ville, je rejoins la Moselle et la traverse. A partir de l’autre rive, je quitte l'agglomération en passant sous la voie ferrée. Je m'engage dans le vallon Saint Antoine. Je remonte le vallon pendant 2 km et longe des propriétés.
C'est dans un chemin de traverse que m'attend Viviane. Nous mangeons à côté du Trafic en pleine chaleur.
L'après-midi, je continue mon parcours en descendant vers la fontaine des Trois Soldats. Au fond du vallon, après un carrefour de chemins, j'emprunte un layon qui grimpe de manière abrupte vers une crête. Je plonge sur l'autre versant par un sentier raide. Arrivé dans la vallée, je traverse un petit canal, passe à proximité d'une ferme isolée, retrouve le canal et arrive dans un hameau. J'emprunte la route forestière des Coteaux puis vers le sud un sentier sous les sapins, au bord d'un pré. Ensuite, longeant de petits étangs de pêche, j'arrive à l'étang du Bult.
Je le contourne et grimpe par un sentier sous bois. Derrière les frondaisons, dans un pré isolé des regards (croit-elle !), une jeune femme nue est en train de se rhabiller...
Je continue à monter à travers champs. J'atteins le sommet de la colline près d'un bosquet, redescends sous bois. Par une petite route à travers les prés, je gagne Dounoux à 18h30.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire