mercredi 2 mars 2016

Dimanche 24 juin 1990 : Croix du Hengstberg - Saint-Quirin.

Dans la matinée, départ avec Viviane et Caroline (13 ans) pour Walscheid.
Ne souhaitant pas reprendre mon parcours à la chapelle St Léon, je marche seul de Walscheid à la croix du Hengstberg.

C'est à la croix du Hengstberg que je continuerai la reconnaissance de mon itinéraire.
Tout ce secteur ouest, entre Saverne et le Donon, a été occupé au début de notre ère par des peuplades gallo-romaines, et probablement bien avant par des hommes porteurs d'une civilisation avancée. Certaines hauteurs de cette région, hauts lieux druidiques dans la profonde forêt celtique, recèlent des sites historiques particulièrement intéressants qui attestent ces occupations.
En face de la croix donc, je continue vers le sud, suivant une allée forestière jusqu'à la croix du Beimbach. Je poursuis sur la crête, passe à côté d'un cimetière gallo-romain et atteins le Hohwalsch (558 m), plate-forme gréseuse au-dessus d'impressionnants rochers. Du haut des rochers, j'aperçois en contrebas Viviane et Caroline. Je dévale la pente et les rejoins à Hohwalschplatz, col où passe une route forestière. Nous mangeons ensemble dans le Trafic.

Je continue ensuite, par un sentier contournant une hauteur, le long du Heidenschloss : mur païen en pierres sèches, délimitant un retranchement préhistorique. De retour sur la route, je plonge au fond d'un vallon par une sente herbeuse non jalonnée. Je remonte sur l'autre flanc, au plus court, par un layon qui gagne une crête. Je replonge immédiatement en face dans un sous-bois raide. Je rejoins un chemin d'exploitation qui, par la stèle Bécher, atteint la route de la vallée de Wellerst.
Je descends cette route puis remonte bientôt perpendiculairement  un large chemin au balisage peu visible qui atteint la Place du Bon Dieu.
A ce col, un sentier monte vers le Grand Rommelstein (518 m), surmonté d'une table rocheuse. Je rejoins ensuite sous forêt le rocher du Calice. Puis je descends un sentier en lacets qui mène aux Deux Rivières, dans la vallée d'Abreschviller. Je traverse la Sarre Rouge, remonte jusqu'à un col en forêt, les Quatre-Chemins.
Le grès vosgien de l'ère secondaire colore tout en rouge, les roches comme le sable du chemin.
Au col, je croise le GR 5 (sentier Mer du Nord - Méditerranée). Poursuivant vers l'est, je descends vers la basse de l'Engenthal. Je longe un ruisseau au fond du vallon par un sombre chemin. Je rencontre à nouveau le GR 5 en provenance d'Abreschviller et me dirige avec lui vers Saint-Quirin.
Viviane et Caroline m'attendent au centre du village à 18h.

*****

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire